Diagnostiqueur immobilier : les infos clés du métier

Aujourd’hui, le métier de diagnostiqueur immobilier est devenu une nécessité dans le domaine. En effet, son intervention est indispensable au propriétaire d’une maison ou bien d’un appartement, que ce dernier souhaite le vendre ou bien le faire louer. En effet, dans un cas comme dans l’autre, il est obligatoire aujourd’hui de fournir des informations sur la maison ou l’appartement en question, en ce qui concerne l’état général des lieux. En effet, ce dernier fait de nombreux diagnostics et procure ainsi de nombreux certificats pour garantir l’état réel du bien et fournir de nombreuses informations sur ce dernier. Ce métier vous intéresse ? Ça tombe bien, nous voulions justement en parler un peu plus aujourd’hui. Quel est le rôle d’un diagnostiqueur immobilier ? Comment en devenir un ? Nous vous révélons toutes les infos nécessaires à travers ces quelques lignes.

Le diagnostiqueur immobilier a différents rôles

Dans un premier temps, le diagnostiqueur immobilier doit établir l’état des lieux dans une maison. Pour cela, il va effectuer toute sorte de diagnostics au niveau de la maison, il y a ceux qui sont obligatoires et ceux qui sont seulement destinés à apporter des informations supplémentaires sur la maison ou l’appartement en question. Il peut s’agir ainsi des diagnostics pour s’assurer de la présence de plomb par exemple, d’amiante ou bien de parasites.

Le diagnostiqueur doit aussi vérifier l’état de toutes les installations intérieures de la maison pour s’assurer qu’ils sont encore fonctionnels ou pas : gaz, électricité, ascenseur, chauffage, les installations anti-incendies, tout doit être passé au crible.

Une fois qu’il termine tous ces diagnostics, ce dernier doit rédiger un rapport de visite qui se doit d’être bien précis et détaillé comme il faut. Il doit ainsi rendre compte des résultats de toutes les opérations qu’il a effectuées, mais aussi des mesures de la maison. En effet, dans le cadre de la loi Carre, il faut que les consignes de mesures soient bien respectées pour les surfaces des habitations et des annexes telles que les placards, les greniers, les vérandas et autres.

architecture-immobilier

Dans quelles conditions un diagnostiqueur immobilier travaille ?

Un diagnostiqueur immobilier est souvent solitaire, il peut être salarié dans une entreprise dans certains cas, mais en gros, il dispose de son propre cabinet, dont il est le gestionnaire bien évidemment car il aura une toute petite entreprise.

Il faut cependant savoir que malgré cette solitude, un diagnostiqueur immobilier est très mobile. Il reste peu de temps dans un bureau et passe le plus clair de ses journées dans les immeubles et les maisons et appartements qu’il doit visiter. Si vous choisissez cette profession, nous pensons que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer, au contraire.

Le diagnostiqueur immobilier est aussi un corps de métiers qui se doit d’entretenir des relations avec de nombreux autres professionnels, sans qui il ne pourrait pas exister. En effet, le diagnostiqueur intervient auprès de nombreux professionnels dont les notaires par exemple ou encore les professionnels des bâtiments, de la construction, des architectes aussi ou encore des agences et des syndics.

Le salaire d’un diagnostiqueur immobilier

On ne peut pas dire que devenir diagnostiqueur immobilier soit un métier qui vous donnera accès à la fortune. Bien que les revenus soient modestes, on ne gagne pas non plus une misère, aussi cela reste un métier intéressant.

Nous devons cependant vous avouer que les prix ne sont pas réglementés, le salaire varie ainsi en fonction de son statut professionnel. En tant que salarié, un diagnostiqueur immobilier peut gagner entre 1500 et 3000 € par mois. Il peut aussi avoir droit à un téléphone et une voiture de fonction.

strasbourg

Par quelles formations faut-il passer ?

Comme tout autre métier, vous devez savoir que le diagnostiqueur immobilier doit aussi passer par de nombreuses formations avant d’atteindre ce statut. Il doit d’abord disposer d’un BTS, donc avoir faire des études supérieures de deux ans minimum, et dans les secteurs suivants : BTS professions immobilières, BTS hygiène, propreté, environnement ; BTS technico-commercial, option matériaux du bâtiment ; BTS technico-commercial, option génie électrique et mécanique.

Aucun diplôme n’est requis pour devenir un diagnostiqueur immobilier, il est cependant nécessaire de passer un examen pour obtenir une certification et ainsi être agréé par le COFRAC. Chaque diagnostic que vous voulez faire, vous devez disposer une certification pour cela. Les certifications obligatoires sont pour le plomb, l’amiante, le gaz, le diagnostic de performance énergétique, l’électricité et les termites.

Faut-il des qualités spécifiques ?

Comme pour tous métiers, il est nécessaire de posséder certaines qualités pour devenir un diagnostiqueur immobilier. Comme de nombreuses choses dépendent de son travail, aussi, nous pensons qu’il doit être neutre avant tout, objectif, franc, mais aussi précis. Les certifications qu’il donne constituent la garantie de la conformité du bien, aussi cela est nécessaire.

Un bon diagnostiqueur immobilier se doit aussi d’être autonome et ainsi de savoir gérer toutes les situations qui se présentent. Bien qu’il a souvent recours à d’autres professionnels dans l’accomplissement de son travail, il doit aussi savoir se débrouiller tout en sachant garder un bon sens du relationnel.

Le diagnostiqueur immobilier doit être aussi minutieux que possible. En effet, la rédaction des rapports nécessite une bonne qualité d’écriture, mais aussi des facilités en mathématiques, surtout quand il s’agit de prendre les mesures des différentes surfaces.

Comments
  1. 3 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *